Fédération Artisans du Monde

Pour un commerce équitable

La toute première forme de commerce équitable se développe aux Etats-Unis dans les années 1940, lorsque des associations de citoyens commencent à faire du commerce avec des communautés pauvres des pays du Sud. Il se développera en Europe une dizaine d’années plus tard, sous l’impulsion d’organisations telles que OXFAM, ainsi que, petit à petit, dans plusieurs autres pays.

L’année 1964 marquera la première reconnaissance internationale de ce que l’on appellera le “commerce équitable” lors de la Conférences des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED). C’est là que le célèbre slogan “Trade, not Aid” (“Du commerce, pas de l’aide”) sera forgé et par la suite repris par des associations pour expliquer leur vision qui vise à rompre avec la logique d’assistance et de coopération classique.

En France, c’est en 1974 que l’association Artisans du Monde naît, de l’initiative de citoyens engagés qui veulent soutenir les producteurs de jute du Bangladesh, dont les cultures ont été ravagées par les inondations récentes. Ils achètent leur surplus et le vendent sur le marché français. Leurs actions sont étroitement liées, pendant un temps, à celles de l’Abbé Pierre.

Durant les années 70-80, le commerce équitable se structure rapidement et c’est tout le mouvement qui se professionnalise pour satisfaire les normes nationales.

Les années 80 marquent un tournant pour le commerce équitable. Le nombre d’associations Artisans du Monde triple en quelques années. Elles décident en 1984 de se doter d’une véritable centrale d’achat : Solidar’Monde. En 1988, un label de commerce équitable verra le jour aux Pays-Bas avec la création de l’association Max Havelaar. Le mouvement atteint une véritable portée internationale avec la création en 1989 d’une organisation mondiale du commerce équitable la WFTO (World Fair Trade Organisation).

A la fin des années 90, le commerce équitable va encore plus se développer hors des circuits spécialisés (boutiques associatives, magasins bio…) : certains produits sont désormais distribués dans les grandes surfaces.

À l’heure actuelle, la notoriété du commerce équitable ne cesse d’augmenter : en 2014, le chiffre d’affaires du commerce équitable a progressé de 16% pour atteindre 499 millions d’euros, et près de 3 Français sur 10 achètent mensuellement des produits issus du commerce équitable.

Enfin, une évolution notable dans le domaine du commerce équitable a été impulsée dernièrement par la promulgation de la loi du 31 juillet 2014, qui permet à la définition du commerce équitable, jusqu’alors cantonné aux relations Nord-Sud, de s’élargir également aux relations Nord-Nord.

 

Découvrir les contributions de la Fédération des Artisans du Monde pour Solutions d’associations : « Commerce équitable et droits humains » et « Pour un commerce équitable et un travail décent« .

 

Site internet de la Fédération des Artisans du monde
Contacter la Fédération des Artisans du monde
Share

3 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *