AequitaZ

Organiser des actions collectives contre les inégalités

Nous visons une plus grande égalité entre les citoyens. Cela passe par un plus grand partage des richesses mais aussi par une transformation des relations de dominations entre les personnes.

Cela nécessite :

  • le développement des capacités démocratiques de citoyens par des actions menant à des victoires petites mais significatives (et non une simple éducation des citoyens)
  • des savoirs alternatifs et créatifs conçus démocratiquement porteurs de transformations des « structures inégalitaires » au sein des mondes économiques et politiques.
  • un vaste rassemblement des forces de transformation dans des mondes différents.


Aequitaz agit !

1. Organiser des campagnes contre les inégalités pour repousser la frontière de la fatalité. Nous souhaitons mobiliser le pouvoir d’agir des personnes qui vivent les inégalités dans la compréhension de la situation, l’élaboration de revendications et l’action collective non-violente. Ces mobilisations visent à améliorer durablement leurs situations en proposant des politiques alternatives.

2. Former des militants de l’action collective non violente pour repousser la frontière de l’impuissance. Nous souhaitons appuyer des groupes ou collectif déjà engagées localement dans des actions visant l’amélioration de leurs conditions de vie. Nous proposons d’accompagner ces équipes à travers des actions transformatrices mêlant temps d’apports théoriques et méthodologiques le matin et temps d’action concrètes l’après-midi. Ces actions transformatrices se déroulent sur 3 à 8 mois (4 ou 10 journées) pendant lesquelles nous expérimenterons ensemble des approches relationnelles, collectives et conflictuelles (librement inspirées des expériences de Saul Alinsky, Ekta Parishad, du Collectif pour un Québec sans pauvreté, etc).

3. Élaborer collectivement une stratégie nationale / européenne de partage des richesses et de justice sociale pour repousser la frontière de l’égoïsme local ou corporatiste. Parce que l’ambition est grande et que les responsables des politiques sociales et fiscales sont, pour beaucoup, au niveau national ou européen, nous souhaitons mobiliser une alliance des réseaux (associatifs, éducation populaire) et organisations (syndicales, politiques) lors de campagnes nationales ou européennes :

  • organisation de « parlements de la rue » : temps de débat sur l’actualité politique et parlementaire nationale / européenne, université politique de militants et confrontation directe de décideurs politiques et de personnes concernées par les politiques sociales;
  • définition démocratique d’un scénario pauvreté zéro visant plus de justice sociale (revenu décent, accès aux droits fondamentaux, fiscalité plus juste) d’ici fin 2014 (à la manière de Négawatt sur le nucléaire) qui soit reconnu comme le scénario de référence par l’opinion publique.

 

Découvrir la contribution d’AequitaZ pour Solutions d’associations

 

Site internet d’AequitaZ
Contacter AequitaZ

3 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *