La laïcité au service de la cohésion sociale

Par la Ligue de l’enseignement

[ CONSTAT ]

La laïcité instrumentalisée

La laïcité est un principe d’organisation de la République qui garantit la liberté de conscience et de culte à chacun d’entre nous. Les citoyens sont libres d’avoir tous types d’opinions et de pratiques religieuses, à la différence de l’État et de ses agents, tenus par une stricte obligation de neutralité. La laïcité est donc le principe juridique et politique qui permet la cohabitation paisible des différents courants de croyances et de convictions, y compris celle de ne pas croire. Conçue pour assurer la cohésion sociale, elle est pourtant de plus en plus malmenée à mesure que la diversité culturelle et cultuelle progresse dans la société française.

Notre pays accepte non sans mal cette diversité. En témoignent des débats toujours plus passionnels sur la visibilité de l’islam. Des forces politiques, longtemps hostiles à l’idée même de laïcité, transforment un mode juridique de neutralisation confessionnelle de l’État en un instrument de préservation d’une identité française prétendument menacée par cette religion. De démarche émancipatrice reposant sur un principe de liberté, la laïcité en vient à être convoquée pour justifier des stratégies d’interdiction, au nom d’une idéologie construite sur le refus de la diversité.

Or, ce n’est pas tant la diversité qui menace la cohésion de la société que la persistance et l’aggravation d’inégalités sociales et de discriminations multiformes. Tel est le substrat sur lequel prospèrent d’un côté le ressentiment envers ceux qui affichent une différence et vis-à-vis desquels l’État se montrerait trop accommodant, et de l’autre le repli de populations minoritaires sur une religion pouvant être vécue comme un refuge face la stigmatisation.

Nous sommes enfermés dans ce cercle vicieux qui détruit la cohésion sociale, et le principe de laïcité se voit instrumentalisé pour séparer alors même qu’il a été forgé pour rassembler. Comment en sortir ? Par l’éducation, le dialogue et l’action commune.

[ ENJEUX ]

Concilier diversité et unité de la société

Plus que jamais, l’éducation a un rôle décisif. Les républicains l’avaient bien compris en instituant dès leur arrivée au pouvoir, sous la IIIe  République, l’instruction gratuite, laïque et obligatoire. En effet, pour que les citoyens soient libres de leurs opinions, prennent en main leur destin et donc ne délèguent pas à d’autres ce qu’ils doivent penser ou faire, il faut les instruire, c’est-à-dire leur appendre à développer l’esprit critique et la capacité à raisonner pour distinguer convictions philosophiques, croyances religieuses et connaissances scientifiques, mais aussi informations validées. C’est encore et toujours le devoir de la République d’y contribuer, pas seulement pendant le temps de la formation initiale, mais tout au long de la vie.

Dans ce cadre, l’organisation d’un dialogue ouvert est indispensable. La laïcité n’est pas une simple tolérance, trop souvent réduite à l’acceptation, un rien dédaigneuse, de l’erreur de l’autre. Enfin, au-delà du dialogue, c’est par la rencontre et l’action commune que les points de vue se rapprochent. D’où l’importance des engagements, notamment dans la vie associative, permettant de trouver du plaisir à « faire ensemble » dans le respect réciproque des convictions. L’affirmation incantatoire de grands principes ou le développent d’arguments, y compris les mieux fondés en raison, ne remplaceront jamais le plaisir d’agir ensemble, l’expérience de faire ensemble. La laïcité doit promouvoir le rassemblement, pas l’exclusion.

[ SOLUTIONS ]

Développer une pédagogie de la laïcité

En tant qu’association laïque organisant des activités destinées à des publics divers, la Ligue est directement concernée par ces enjeux. Etre une association d’éducation populaire, c’est aussi promouvoir l’émancipation des individus, c’est permettre une « mise à distance » avec soi. La laïcité, c’est ce droit absolu pour chacun de ré-élaborer ses appartenances, de s’en délier, d’y revenir, d’en changer.

Ce n’est pas dans des discours incantatoires qu’on sert le mieux la laïcité, c’est en développant l’action associative pour la faire vivre concrètement, en invitant les personnes à agir ensemble, quelles que soient leurs opinions philosophiques ou religieuses, pour une société meilleure.

Discrimétrages et Voies/voix de migrants sont deux projets ayant vocation à sensibiliser les lycéens aux enjeux de la laïcité et du vivre ensemble en région Occitanie.  

Avec Discrimétrages, l’Union régionale de l’ex-Languedoc Roussillon propose aux élèves de devenir non pas spectateurs, mais auteurs et acteurs dans la lutte contre les discriminations. Ils travaillent des scénarios avec leur professeur, puis tournent et montent leur court-métrage avec de vrais professionnels de l’audiovisuel. Discrimination envers les handicapés, racisme, sexisme, homophobie, antagonismes entre juifs et musulmans… : voici quelques uns des thèmes abordés par les court-métrages primés en juin 2016 par le jury du concours organisé pour la neuvième année consécutive en région Occitanie.

La Ligue de l’enseignement de l’Hérault est aussi à l’origine du programme Voies/Voix de migrants, dont le fil conducteur est la Via Domitia, une voie romaine qui traverse la région, depuis l’Italie jusqu’à l’Espagne, et constitue un formidable levier de sensibilisation aux migrations.

Grâce à la richesse de ces apports linguistiques, culturels, économiques pendant 26 siècles, on peut comprendre que le citoyen actuel est le résultat d’un brassage de populations qui se poursuit intensément dans la période contemporaine. Pendant quatre jours, une ethnologue et un animateur de la Ligue accompagnent les lycéens le long de cette voie et leur font découvrir des lieux mais aussi des personnes qui témoignent de la diversité des populations qui ont construit la région : rencontre avec les gitans, ostréiculteurs d’origine italienne, fils d’émigrés espagnols, pasteur… De quoi prendre la mesure de l’apport des migrations, tout en contribuant au lien social et au vivre ensemble.

EN SAVOIR PLUS SUR LA LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT

Télécharger la contribution au format PDF

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *