Les seniors se lèvent pour le climat

par Grands-Parents pour le Climat France

[ CONSTAT ]

Le dérèglement climatique, c’est l’affaire de tous, y compris des seniors

En France, plus de 16 millions de personnes sont grands-parents de fait ou potentiels. Tous et toutes sont préoccupés de la dégradation de la planète et des nouvelles conditions de vie des générations qui leur succèdent.
Inutile de s’étendre longuement sur les effets du dérèglement du climat, de plus en plus fréquents et intenses, qui compromettent l’accès de tous aux ressources les plus essentielles, transforment les modes de vie, modifient les rapports sociaux, et menacent les sécurités et plus globalement, la démocratie. Depuis la COP21, chacun sait que l’augmentation de la température moyenne mondiale devra être limitée à 1,5°C d’ici la fin du siècle.
Dès à présent, un des facteurs décisifs est la réduction drastique des gaz à effet de serre générés par les productions et consommations humaines.
Il est donc urgent d’agir, chacun à son échelle, responsables politiques, dirigeants économiques et financiers et citoyens du monde, afin d’engager le tournant de la transformation de nos sociétés.
Si de nombreux acteurs répondent à tout ou partie de ces enjeux, force est de constater que l’implication des citoyens – et particulièrement des plus de cinquante ans – bute encore trop sur une certaine indifférence, voire des freins qu’il convient de lever :

  • face à la perspective angoissante de la mort ;
  • face au sentiment d’impuissance devant une nature qui nous dépasse et se rebelle ;
  • face à l’inadaptation du vocabulaire scientifique pour rendre audibles et compréhensibles les phénomènes à l’œuvre ;
  • face au désarroi des représentants publics pour développer des réponses, mais aussi aux soutiens timorés des Pouvoirs politiques aux expérimentations citoyennes …

 

[ ENJEUx ]

Les grands-parents ont un rôle majeur à jouer, pour peu qu’ils disposent d’outils

Un grand-parent éduque, aide à construire la personnalité du petit en transmettant son histoire, ses rêves, ses échecs et ses réussites. Il éveille sa curiosité, ses désirs tout en le rassurant sur son futur. Il existe aussi des grands-parents de substitution à travers l’implication de nombre de retraités dans le champ de l’accompagnement scolaire, social, culturel, environnemental, etc…
Comme dans d’autres pays, la génération des grands-parents, majoritairement privilégiée, a connu près de 70 ans de paix et de confort matériel. Libres de paroles et d’actions, ces derniers peuvent contribuer à créer un monde vivable pour leurs petits-enfants et pour tous les petits-enfants du monde :

  • s’impliquer dans des solutions au quotidien pertinentes, rapides et efficaces pour accélérer la transition énergétique.
  • mobiliser la génération des plus de 50 ans et les inviter à reconsidérer leur mode de vie jusqu’ici construit sur la sur-consommation des « 30 Glorieuses ».
  • accompagner les enfants et petits-enfants dans la construction de leur avenir et les convaincre d’une sobriété n’excluant pas les plaisirs du partage et de la fraternité.
  • soutenir les bons choix politico-économiques.
  • Mais aussi faire pression sur les décideurs pour accélérer la transition écologique et obtenir une orientation des moyens vers des projets utiles aux humains, sobres en énergie et privilégiant les énergies renouvelables.

Le pari des membres de l’association Grands-Parents pour le Climat France est d’offrir à des semblables désemparés un langage générationnel, une information accessible, des repères et des propositions d’action à leur échelle pour gagner, ensemble, la bataille du climat et de l’humanisation de la société.

 

[ SOLUTIONS ]

Des questions stratégiques pour l’élection présidentielle

La place du citoyen responsable et actif dans les processus décisionnels publics
Faut-il que la « participation des citoyens », à quelque échelle qu’elle soit, reste cantonnée à l’approbation ou la contestation d’une décision politique, quand on le lui demande ou bien impliquer, très en amont, ceux et celles qui analysent et proposent des réponses élaborées, avec une obligation législative faites aux élus d’en débattre et d’argumenter les conclusions avant décision finale ?

La place des seniors dans la société
Faut-il encore considérer la personne de plus de cinquante ans sous le strict angle de la fragilité, de la santé, de l’aide à domicile ou bien, tout en tenant compte des réalités du vieillissement, la considérer comme acteur à part entière de la société en mutation et l’inciter à prendre sa part dans les champs sociétaux par des campagnes de communication appropriées ?

L’innovation sociale tout aussi importante que l’innovation technologique dans la transition écologique
Tous savons que les réponses à mettre en mouvement concernant la protection de la nature et de l’environnement, la lutte et l’adaptation de nos sociétés face aux dérèglements climatiques sont aussi à rechercher hors cadre institutionnel connu ou identifié. L’expérimentation de réponses novatrices doit-elle être l’exclusive de l’enclos traditionnel technico-politique ou bien être systématiquement ouverte aux citoyens avec le soutien de Pouvoirs publics ?

  • par une analyse évaluative conduite par des équipes de recherche sociologique ;
  • par la mise à disposition de crédits budgétaires à tous niveaux territoriaux ;
  • mais aussi, par des dérogations ponctuelles aux règles du droit afin de vérifier le bénéfice global pour nos sociétés.

 

En savoir plus sur Grands-Parents pour le Climat France

Télécharger la contribution au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *