Partager le plaisir de la lecture

Par Lire et faire lire

[ CONSTAT ]

La lecture, clé de compréhension du monde

La maîtrise de la lecture est une composante essentielle de la réussite scolaire, un facteur d’intégration dans la société et un atout majeur pour approfondir sa connaissance du monde, sa compréhension des autres et de soi. « Savoir lire » est une compétence centrale.

Trop d’enfants ne maîtrisent pas la lecture, ne connaissent pas le bonheur de lire ou n’ont pas accès aux livres en dehors de l’école.

 

Les enquêtes du ministère de l’Éducation nationale estiment à 20 % environ le nombre d’élèves de 15 à 18 ans ne maîtrisant pas suffisamment la lecture pour participer activement à la vie scolaire puis sociale.

 

Les enfants lisent de moins en moins, qu’il s’agisse de livres, de bandes dessinées, et, dans une moindre mesure, de journaux ou de magazines. Mais la lecture, malgré tout, continue d’occuper une place importante : 78% des jeunes lisent des livres par goût personnel selon l’étude (2016) du CNL (Centre National du Livre).

Selon l’enquête PISA, réalisée auprès des jeunes de 15 ans, en moyenne, dans les pays de l’OCDE, les 25 % d’élèves qui prennent le plus plaisir à lire l’emportent d’un niveau et demi de compétence en compréhension de l’écrit sur les 25 % d’élèves qui prennent le moins plaisir à lire.

Les élèves qui lisent des journaux, des magazines et des livres documentaires sont plus performants en compréhension de l’écrit dans de nombreux pays, mais l’impact sur la performance en compréhension de l’écrit n’est pas aussi marqué que pour la lecture de livres de fiction.

[ ENJEUX ]

Favoriser l’accès à la lecture et au livre

Savoir comprendre et utiliser l’information écrite est devenu indispensable et notre société numérique renforce cette nécessité de maîtriser la lecture dans la vie courante, citoyenne et professionnelle. Il s’agit de permettre l’acquisition par tous de la littératie, soit, selon la définition de l’OCDE, « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités ». Si l’école apprend aux enfants à lire, bien d’autres lieux et d’autres temps de vie peuvent contribuer à leur faire découvrir le plaisir de la lecture, quels que soient les supports.

L’accès aux équipements culturels de proximité (dont ceux de la lecture publique) est primordial dans une volonté égalitaire d’accès au livre. La médiation du livre est aussi importante pour permettre cet accès aux publics défavorisés.

[ SOLUTIONS ]

Des rencontres intergénérationnelles pour faire découvrir la lecture

Avec pour maître mot le partage du plaisir de lire, Lire et faire lire agit depuis 1999, et aujourd’hui, 17 000 lecteurs bénévoles de plus de 50 ans lisent et font découvrir la lecture à 650 000 enfants sur l’ensemble du territoire français.

Aux côtés des institutions, des pouvoirs publics, Lire et faire lire, en incitant les citoyens à s’engager bénévolement, contribue à la nécessaire mobilisation de tous pour répondre aux enjeux de la maîtrise de la lecture, lutter contre les inégalités sociales et territoriales et participer à l’insertion sociale, professionnelle et citoyenne de tous.

La réponse apportée par Lire et faire lire consiste à organiser des séances hebdomadaires de lecture avec de petits groupes d’enfants dès la petite enfance jusqu’au collège, « continuum » nécessaire pour que se forment des lecteurs.

Cette rencontre intergénérationnelle et bienveillante familiarise les enfants avec les livres. Le bénévolat et l’absence d’enjeux liés à l’apprentissage favorisent le partage du plaisir de la lecture.

 

EN SAVOIR PLUS SUR Lire et faire lire

Télécharger la contribution au format PDF

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *